Le petit prince des mers

Publié le par Christian

Le premier jour, je me suis endormi sur le pont de ma barcasse, à mille milles de toute île habitée. J’étais seul, naufragé au milieu de l’ Os céant. Au lever du jour une petite voix m’a dit :
        -          S’il vous plaît….dessine moi un poisson. !
        -          Hein.. !
        -          Dessine moi un poisson. !
Oh fatche de c .. ! Je regardais cette apparition, sur le pont de mon mouille-cul. Eh, j’avais pas bu hier soir… ! A part l’eau de mer, il  me restait juste un fond de calva que je gardais précieusement pour le café du lendemain. Ah ben ça alors… !
        -          Mais qu’est ce que tu fais là… ?
        -          S’il vous plaît, dessine moi un poisson.
Alors tout étonné je lui dessinais un poisson, une raie au milieu…
        -          Non pas celui-là, pas un poisson qui soit passé sous un camion. !
Je repris mon crayon et traçais un carré, pané.
        -          Tu te fous de ma gueule… ! Pas un poisson de la cantine de chez Findus.
Je redessinais une rascasse, avec des couleurs et des arrêtes partout que je me piquais en lui faisant la queue.
        -          C’est pas un poisson ça, c’est un cactus.
    -
    Oh, minot, tu commences à me courir. Tout à l’heure je vais t’en foutre une si tu continues….Quoi c’est ton poisson ?
        -          S’il vous plaît, dessine moi un poisson.
       -          Oh mais P…….de Bon ..D…de sale gosse, espèce de petit ….. et ……Tu me fais caguer, t’as rien d’autre à faire ? Va voir au fond s’il y a des crevettes.
Je vis ses yeux s’embuer, probablement l’eau de mer, alors je lui dessinais un bocal rond avec des algues en plastique dans le fond, et un scaphandrier qui ressemblait au Commandant Couteau, un vieil ami de la famille.
        -         
Voilà, lui dis je et lui tendis-je le dessin.
        -         
Ouuuuaiiiiiiisssssss… C’est exactement ça. Putain t’es trop fort , toi. T’es cool, le mec. ! J’en vas voir les tepos pour leur dire que t’es trop, toi. Oh la meuf dit. Ah ziva. Si le keuf y voit, qui chante la nuit. Ah Ouais… !
Heureusement que j’étais assis sur le bordé car de surprise je serais tombé dans la cale. Puis il disparu dans un nuage de fumée. Le lendemain alors que je tirais sur les avirons comme un galérien tire sa chique, il revint. C’était le Petit Prince des Mers et des Océans. J’avais lu son histoire, narrée par Marc-Antoine de Saint Exaspéré  dans un ouvrage offert par une amie de ma mère qui m’en feuilleta les pages d’une main et de l’autre……. ! un dimanche que Mère était aux vêpres.

        -         
Qu’est ce que cette chose là me dit-il montrant du doigt mon embarcation.
        -         
C’est mon bateau, Oh, Oh, Oh. ! Qu’il est beau mon bateau…. ! Oh, Oh, Oh,
       -         
Oh le keum, t’es ouf de la teutè, toi .. ! Allez zy va avec le guedin de la téci. J’men tape les eins, oim. T’es grave , au strobi ce rois. Y a les keufs y kiffent à donf pour ton eédi. T’as vus les rinmas du romof des « Bleztrem Tephioné ». Aïe, aïe, j’hacinelu  trof. T’as tejoncdi ?
        -         
Quoi, quoi, quoi ? Comment que tu jactes mon Prince, j’y entrave que pouic !
Et ainsi de suite, petit à petit j’apprenais lors de ces visites surprises que mon Petit Prince des Mers venait d’une grande planète où il n’y avait qu’une cité, qu’on lui disait « Les quartier Nord ». Il n’avait pas de parents et sa tante Rose l’avait élevé sans épines. Pendant qu’il me racontait sa vie, je tentais au désespoir de réparer mon diesel, un Bernard Les Mites.
        -          Salop……..de b….de………m……..de bougie de préchauffage de mes c……Quel est l’enfant de p…..de m….. qui aurait mieux fait de se les bouffer…. !
        -          Dis Monsieur, pourquoi tu parles mal avec ta bouche ?
        -          Et toi le p…..c    de service…..si tu la fermes pas, je te mouille avec une gueuse de 100 kilogs.

A ce moment-là il me plante un uppercut du droit, redoublé d’un direct du gauche au foie et d’un coup de tronche sur le tarin, que je lâche ma clef de 18 et  tombe à l’eau.

C’est là, exactement là que j’ouvre les yeux, la tête sous l’eau, le robinet que j’avais oublié de fermer avant de m’endormir dans la baignoire, coule toujours et ma salle de bains est inondée. Rentrant d’une soirée mémorable chez les T.N., je me suis laissé aller au punch des îles, je me suis jeté tout habillé dans le bain et me suis endormi. Ouf, ce n’était qu’un rêve ? Va falloir maintenant passer le faubert avant que ne rentre ma douce moitié.
En sortant de la baignoire je pose le pied sur…..un bocal, rond, plein d’eau avec dans le fond des algues en plastique et un scaphandrier qui ressemble au Commandant Couteau…. !!!!!!!!!!!

 ……ooooooOOOOOOoooooo……

            Le vieil homme tout de noir vêtu, portant son chapeau de feutre noir à larges bords, est assis sur une bite d’amarrage face aux chalutiers. L’odeur du poisson pourrissant à fond de cale lui rappelle une soirée d’été à  Fort de France. Il avait connu en cette île une merveilleuse femme au teint pain brûlé pour lequel il fantasmait tant. Lorsqu’il  approcha ses lèvres de la bouche en feu, la belle lâcha un pet aussi sonore qu’embaumé. Il en perdit son sonotone.

-          Sosthène Gaga…Allez c’est l’heure, dit la petite voix. Faut changer la couche. !

L’homme se leva, non sans  chercher du regard son fidèle Nicolas. Fi, celui ci était déjà dans la maison de retraite, pour être le premier à table afin que Sosthène ne lui prenne pas sa part de pinard.

                Dépité, le vieil homme pris le chemin vers la maison.


Auteur : Djeannot

Commenter cet article

Djeannot 28/12/2007 17:32

Ah que chalut Kikou.Je débarque de l'avion de Casablanca après un séjour paradisiaque à El Jadida et Ouedilia...et que voius-je sur la toile ??? Le petit Prince des mers et des Os.... Moi qui arrive de pas loin de Cap Juby...Et dans la chambre de l'hôtel de l'airport à Casa, devine....!!! Une photo du Latécoère qui s'était posé avec le Baron soi-même à son bord. Je suis comblé.Sinon que dire du séjour ?El Jadida un site remarquablement conservé depuis le départ des Portigais en 1725, du poisson frit, bouilli, en tajine, au petit dej, en sandwiche..et tout et tout...Je te fait une note, aque photos. OK ?     C'est trop bon de dire que ma prose ressemble à du San A...Mon idôle avec Pierre Dac et Audiard... Ouais, je sais, je sais...sont pas passé par l''académie; ou plutôt si, celle de la rue, la populaire.

Matheo 25/12/2007 09:33

Très joyeux Noël à toi et aux tiens.

Anne-Ma 24/12/2007 18:30

Bon Noël à toi et ta famille et également à DjeannotBisous à tous et un plus gros à la p'tit Camille.

Plum' 24/12/2007 17:03

Oh, mais c'est superbe, cela ! On dirait du Frédéric Dard (des Sables).Gros bisous et bon réveillon à toi, Christian !

joce 24/12/2007 11:08

Un petit coucou en passant :Joyeux Noël Christian, pour toi et ta famille !