Crise hors norme

Publié le par Christian

Cela vient d'Amérique, écrit par J. K. Galbraight.
Prendre le temps de lire :
ici
puis

C'est long.
Mais cela prend à contre pied ce qui a été présenté par un autre économiste, le Président du FMI.

Il démontre :
...
" Une brève réflexion sur cette histoire et la situation actuelle conduit à tirer une conclusion simple : le plein rétablissement du système de crédit privé sera long. Il suivra - et ne précédera pas - la restauration de finances saines pour les ménages. En aucun cas le projet consistant à ressusciter l’économie en gavant d’argent les banques ne fonctionnera. Une politique efficace ne peut fonctionner que dans l’autre sens. "

...





Publié dans Actualité

Commenter cet article

~~ Kri ~~ 04/04/2009 16:05

InfoConcours Photos "Etats d'ânes"http://aurendezvous.over-blog.net/article-29856879.html

Christian 02/04/2009 19:38

C'est étonnant, en lisant le même texte, nous l'interprêtons différemment. Ton commentaire est proche de ce que pense Galbraith. J'ai compris qu'il disait d'abord un traitement social et relancer l'économie productive pour remettre les gens au travail (un effort comparable à celui de la seconde guerre mondiale) Ensuite les banques à découper en petits établissements avec des dirigeants "... dotés des qualités des cadres intermédiaires, et non par les ploutocrates imbus d’eux même qui les animent aujourd’hui ..." Et il conclue " ...On ne peut prétendre y parvenir en seulement trois ans, comme nous l’avons fait en 1942-44. Mais nous pourrions le gérer sur, disons vingt ans, voire plus. Il est déterminant de mettre en oeuvre des politiques cohérentes, soigneusement élaborées et planifiées et de reconnaître que désormais il n’y a pas de solution miracle, pas de retour aisé à la « normale », ni à un monde dirigé par des banquiers et pas d’autre solution que d’adopter une vision à long terme. " ... finalement tout dépendra, comme au temps de Roosevelt, de l’intelligence et de la force de caractère du président Obama. "

joye 02/04/2009 11:29

Je pense qu'on fait des erreurs ici.Il ne faut pas sauver les grandes banques, par exemple, il ne faut pas sauver Goldman-Sachs, il faut laisser effondrer TOUT ce qui s'effondra, non seulement des usines d'automobiles.Il ne faut pas laisser donner tout cet argent aux gens qui en ont déjà plein les oreilles.On devrait dire au revoir à la possibilité de gagner de l'argent tout simplement en manipulant de l'argent.Pour beaucoup d'individus, cela veut dire qu'ils doivent recommencer à vivre dans leurs moyens. Mais c'est vrai pour les commerces aussi.Et il faut faire un système d'impôts plus logique.Pourquoi un gars qui fait dans les huit chiffres paient le même pourcentage que quelqu'un qui gagne dans les cinq ? Cela n'a pas de sens.Mais bon, moi, je n'ai jamais étudié l'économie. Au contraire de Gailbraith, dont la famille a fait son destin.;-)

Marie-Christine BONZOM BOSC 31/03/2009 01:44

BRAVO !!!!Poutousatoi,MCBB

Christian 31/03/2009 08:40


Tu as tout lu Marie Christine ? Je ne m'y attendais pas !
Je t'embrasse.