Régionales

Publié le par Christian


Au premier tour, la victoire est là.


Ou est-ce une défaite ?




Publié dans Actualité

Commenter cet article

La Dame de Nage 21/03/2010 12:31


Sanctionner, on peut le faire aux municipales dans les petites communes avec le panachage. Mais là, telles que les choses sont faites, si tu sanctionnes, c'est tout une liste … et de l'autre côté
ce n'est guère meiux.

Ce que je décris, c'est ce que je côtoye … et moi je vais encore votetr (C'est fait), et dans la mesure où je réponds, j'y crois encore.

Mais je suis contre l'abstentionnisme à qui on fait dire ce que l'on veut et qui un jour justifiera que l'on ne puisse plus voter.
Aux abstentionnistes, je dis "VOTEz NUL MAIS EXPRIMEZ_VOUS !" Rédigez une bafouille qui DOIT être lue aux délibérations mais ne leur laisser pas dire n'importe quoi, ni penser que peu vous chaut
.

Hier nous en discutions avec des copains, et la copine me racontait que parfois les gens s'expriment … ainsi, il a été mis comme un bulletin un bout de PQ  usagé ! Je n'appelle pas à ce genre de pratique. Je pense que les mots peuvent encore avoir un sens.

Maintenant nous sommes encore libres … 178 bulletins ce matin.

Cordialement


flo 19/03/2010 23:50


Ce que tu décris Dame de Nage est la triste grande réalité. Mais je ne peux me blaser: De Gaulle avait créé l'Ena pour répondre à la IVème république...et je crois que l'Histoire peut encore
s'écrire. A quoi sert de développer son esprit si nous n'avançons pas? Cela fait trop longtemps que le peuple ne fait plus confiance à la politique alors qu'ils devraient sanctionner ceux qui ne
rendent pas compte de leur mandat, ou ne répondent à leur courrier non pas en s'abstenant mais en soutenant ceux qui le font au quotidien... Mais c'est sur, seul-e- c'est difficile...


La Dame de Nage 19/03/2010 21:13


@ Flo,
Je voulais expliquer que dans tout scrutin, il y a de l'abstentionisme, j'ai donc cherché à modérer … et surtout je m'insurge contre ceux qui voudraient en faire un parti !
Tavailler plus sans gagner plus, c'est moins de temps pour développer sa pensée.

L'absentéisme local, c'est aussi un moyen de dire aux "donneurs de leçons" que sont nombre d'élus que "Peu nous chaut"

Je crois qu'il est à voir ainsi. L'ancien Maire PS de la commune a pris une veste aux dernières élections (Ce n'est pas mieux avec celle-ci) mais lui qui clamait son dévouement pour la ville, n'est
pas resté un an simple conseiller municipal, il a démissionné une fois qu'il n'a plus perçu l'indemnité de Maire. C'est plus vraisemblablement cela qui exaspère les électeurs, le mépris de nos élus
… Je ne serai pas étonnée que la candidate de la majorité présidentielle n'assume pas sont mandat … Pourtant, ce sont 260 000 personnes qui lui ont fait confiance !

Et puis, il y a le quotidien … où quelque soit la couleur les impôts augmentent ! La communauté d'agglo se vante d'avoir fait des profits pour justifier l'achat d'une maison classée au patrimoine …
Pourquoi augmente-t-elle les impôts ?

Alors que les gens soient blasés … Je le comprends.


flo 19/03/2010 08:44


Je rejoinds l'analyse de LUC: les votes blancs et nuls doivent être comptés, distingués et suivis à chaque élection comme c'est le cas pour le taux d'abstention. En effet, cela représente + de
27 000 voix blancs ou nuls en Picardie et + de 42 000 pour la région PACA !
Surtout pour un pays  à l'initiative d'un siècle des lumières qui se gargarise de la tradition républicaine fondée sur une souveraineté populaire.

Par contre je ne suis pas du tout d'accord avec l'analyse de Dame de Nage: il n'est pas possible de comparer un taux d'abstention pour les élections présidentielles et les élections régionales. Ce
serait tout ramener à un seul homme: le Président alors que toutes les élections doivent répondre aux besoins du peuple.
 Les régionales intéressent directement le quotidien des français dans le domaine de l'emploi, des transports, des lycées...
Or, la comparaison de l'abstention des élections régionales fait apparaître que de 1986 à 2010 il a plus que doublé ( de 25 à 53.64%) alors que pour les présidentielles, c'est le second
tour de 1974 qui a intéressé le plus les français (12.7%). Je n'ai pas vécu ni partagé cet engoument pour en savoir véritablement les raisons.
Il n'en demeure pas moins et je le répète: c'est un véritble déni de démocratie que nous vivons puisqu'en 2010: 6 français sur 10 ne vont pas voter et que les représentants du peuple ne les
représentent plus.


La Dame de Nage 18/03/2010 20:03


Moi, j'irai voter … parce que les femmes n'ont pas toujours voté, et surtout parce que pour une fois ceux pour qui j'ai voté au premier tour seront toujours là au second !

Voilà quelque chose qui m'a toujours posé problème : devoir changer d'avis au bout d'une semaine après avoir réfléchi à mon bulletin de vote. Si je n'ai pas choisi une liste au permier tour … ce
n'est pas pour voter pour eux 1 à 2 semaines plus tard !

Et quand aucun candidat ne me palisait, je votais NUL plutôt que blanc. Un texte où je m'exprimait … Qui est lu plutôt que la facilité d'un bulletin blanc. On me demande mon avis, et bien je le
donne !

Trop facile de dire que l'abstentionisme est victorieux. En effet, pour être juste il faudrait ôter la part constante d'absentionisme (absents, en vacances, malades, ceux qui n'ont plus leur tête,
dégoûtés, blasés … ceux qui naviguent! pour évaluer la réelle portée de l'abstention par choix.

En ce référant à ces tableaux, on constate que le plus faible taux d'abstentionnisme pour les
élections récentes fut de 16 % aux présidentielles, cela ramène donc la valeur de l'abtentionisme aux régionales à
53,64 - 16,03 = 37,61 %
Ce qui est tout de même un excellent score.

Maintenant, d'un point de vue contribuable, pourquoi ne pas laisser 53% de sièges vacants … Ça fera des économies !