Gravir la piste

Publié le par Christian

La première partie s'est rapidement déroulée, les ânesses avaient vite compris que le chemin emprunté n'était pas habituel. Par contre, dès que nous avons abordé la piste, l'odeur des herbes, leurs diversités avaient comme effet d'éveiller la gourmandise. Nombreuses de ces plantes ont des vertues médicinales, que malheureusement je ne connais pas. Pour les ânesses et la faune sauvage, pouvoir goûter à tout est comme les cinq fruits que l'on recommande aux humains pour rester en bonne santé.

 

vers macaron
macaron herbe
 Vous connaisssez le départ
 Cette piste est parfaitement entretenue
herbe préférée
enbas paillon
 Pas de maison, colline sauvage
 En bas, le Paillon, 1/3 du chemin fait
cycliste macaron
bella soif
 Unique rencontre on approche après
 1 heure 1/2 de lente grimpette, Bella boit

 

Publié dans Balades

Commenter cet article