Déjà le 6 !

Publié le par Christian

Et, pas de note depuis le 30 !
J'essaie de comprendre pourquoi ?
Qu'ai je attendu pour dire quelque chose ? Pourquoi, aujourd'hui j'écris ?
Alors que je n'ai rien à dire ; parce que j'attends.
Oui, j'attends, j'aimerai savoir où on va.

Les voeux pour 2010 ne me suffisent pas, je souhaite plus loin, au delà de chez nous ... Avec comme interrogation majeure: Où nous conduit ce monde ?
La boule de cristal, les cartes, le marc de café, les lignes de la main, l'horoscope ... je ne consulte pas, ne lis pas. Les infos télé, ce qui s'y dit, j'ai lu avant, c'est tellement plat et nul, ils nous en bourrent le crâne.
Alors, de qui j'attends l'info qui me laisserait entrevoir ce que serait la suite ? Réponse : Les fluxs RSS.

Depuis que j'ai compris ce que sont les fluxs, et comment on les utilise, j'ai mis en application leur principe  : "Ce n'est plus nous qui allons chercher l'info, c'est elle qui se présente à nous."
Ainsi, je me suis abonné et je consulte ces résumés du passé proche, et ceux de l'avenir possible de quelques blogs. J'essaie de comprendre et j'attendais pour m'exprimer, de trouver entre les notes et commentaires de ceux que je parcours sur ma page électronique, de quoi m'enthousiasmer.

Ce que j'y lis et apprends n'est pas réjouissant, j'aimerais des infos dont la ligne directrice me conduirait. C'est de la politique tant décriée que j'attends un peu d'espoir, mais Qui nous conduit ?
Direction et sens semblent tellement absents.
2009 dévoilait la crise, celle ci me laissait espérer.
C'est cette sortie de crise dont on nous présente les signes qui me rend pessimiste.
J'attendais autre chose.

Alors, pour 2010, qu'est ce que je souhaite ?
Que  PIB, taux de croissance, finance ... continuent de plonger.
Et mesurer avec d'autres critères comment va le monde; p
our choisir une autre Direction.



Publié dans Actualité

Commenter cet article

Christian 09/01/2010 08:06


@ Didier :
Une fausse manoeuvre m'a fait jeter ton commentaire et ma réponse.
Comme tous, tes encouragements étaient là, réconfortants. Merci. Mes sources d'informations sont diverses et choisies contradictoires pour peser le pour et le contre.

@ Tous : Afin de paraître toujours de bonne humeur, en excellente forme, avoir "la pêche" ... Faudrait-il effacer les moments moins positifs ? Ce serait alors masquer la réalité pour toujours faire
croire que tout va bien chez soi. La réalité, c'est que nous avons des hauts et des bas, c'est notre capacité à tenir la route qui nous fait avancer.
Non ?


joye 07/01/2010 15:37


Je ne crois pas que tu parles l'anglais, ou je te proposerais un clip d'une émission ici, où l'on a interviewé les gens qui ont grandi aux années 70, 60, 50, 40, et 30 pour leur demander pourquoi
c'était le bon vieux temps. Et personne n'a cru que c'était le bon vieux temps en donnant ses raisons.

Mais si on lit un peu l'histoire ancienne, on se rend compte qu'on vit, comme le dit Voltaire pour se moquer de Leibnitz dans le meilleur des mondes où tout est pour le meilleur.

Le temps qui nous est loti sur la planète est court. Le mieux qu'on puisse faire, c'est de savourer un peu la chance qu'on a d'être en vie. Après tout, ce qui ne tue pas nous rend plus forts, comme
l'a dit Nietzsche.

J'ai grandi pauvre. Il se peut que je meure ainsi aussi. Mais les meilleures choses dans la vie ne sont pas des choses. Elles seront encore là quand je serai partie.

Que tout mon blablabla te console, soit en te faisant penser que j'ai raison, soit en te faisant penser que je suis nulle (et tu peux alors en rire).

;-)

Courage !

Haut la tête et le coeur !!!




Christian 09/01/2010 07:53


Merci Joye pour ce long et riche commentaire cultivé d'une paysanne Américaine.
Je viens de découvrir aussi le blog d'un paysan heureux.
Loin de moi la pensée que tu es nulle, tu as raison.


Claudio 07/01/2010 11:08


Oh là, je n'aime pas trop cette sinistrose.
Cessons de faire dépendre notre vie des évènements extérieurs et nous découvrirons le feu, la joie et pour les meilleurs d'entre nous, la plénitude.
Ce n'est pas l'état de la situation qui doit faire l'état d'esprit, mais l'état d'esprit qui fait l'état de la situation.
Commentaire d'illuminé, penseront certains. Qu'importe ! La vérité est plus belle.


Christian 09/01/2010 07:49


Pas de sinistrose Claudio, des moments de mauvaise humeur, parfois de tristesse ...
Les situations sont faites de ces moments là aussi, ne pas en parler ou les effacer, serait faire croire que c'est toujours rose.
C'est la capacité de faire face pour changer l'état de la situation qui est l'état d'esprit.


Anne-Ma 06/01/2010 19:53


Comme toi, je me demande où va le monde ? J'appréhende un peu l'avenir surtout pour mes enfants.

(Au fait, je t'ai envoyé 3 mails, mais j'ignore si tu les as reçus)


Christian 09/01/2010 07:38


Les parents sont préoccupés pour l'avenir de leurs enfants. Avec un peu plus de recul (l'âge) je constate qu'en suivant leur chemin, qui est différent de celui que
nous aurions peut être choisi, ils trouvent leur route.
Et il y a toujours celles qui conduisent à nous retrouver.


LChe 06/01/2010 17:31


Les flux RSS, qui n'ont d'égal que le barbare http, je les mange via iGoogle. Le moteur de recherche propose en effet, sous réserve de fournir un compte (à créer sur gmail si l'on ne souhaite pas
fournir son email le plus courant), de créer son tableau de bord, sous la ligne de saisie des mots clefs. Ce tableau de bord est à configuer en ajoutant des "gadgets", que ce soit la météo ou, pour
ce qui me concerne, les sites d'informations et les blogs que je suis comme autant d'amis qu'on retrouvait au bar, avant les années nulles, en buvant un coup. Mieux : en fumant ! :-)

Pourvu que l'attente soit belle,


Christian 09/01/2010 07:31


Je me suis amusé à mettre en pratique iGoogle. Avec tes conseils j'y suis parvenu. j'ai eu le temps car je n'ai pas mis le nez dehors, ou si peu.
Retrouverais-je l'ambiance d'un bar ?