Politique : D'accord, pas d'accord ?

Publié le par Christian

Il y a du talent chez de nombreux bloggeurs; et je les lis avec un très grand plaisir.

Je cite plus loin le commentaire laissé chez Jean Christophe Bataille, que j'aime beaucoup parce que le talent est grand, mais dont les commentaires m'exaspèrent depuis qu'il s'exprime sur la politique.
Tout simplement parce que je ne partage pas son point de vue.
Heureusement que nous ne pensons pas tous la même chose.

Mais comment expliquer ces choses qui nous divisent ?


Ne pas avoir envie de travailler :mardianes
Quand on travaille trop ?
Quand la fatigue gagne le corps ?
Sous les yeux du dédain ?
Après 60 ans ?


Ne pas pouvoir travailler :
Quand là où on était disparaît ?
Quand un robot fait mieux que vous ?
Quand où on était six, on peut le faire à cinq ?
Parce que nous vivons dans le « Monde »

Ne pas avoir de travail :
Parce que nous sommes des profiteurs :
Pauvres : RMI, CMU ?
Malades : URSSAF ? CPAM ?
Chômeurs : Assédic ?
Retraités : Trop de vieux ?

Actionnaires qui se partagent les profits


Pas de travail :
A cause de l’immigration ?
A cause des tire au flanc ?
Des 35 heures ?
Parce que au noir c’est mieux ?
...

Ou tous pourris ?
Qui donne l'exemple ?
Qui nous prend pour des cons ?
Les riches toujours plus riches ?
Les travailleurs devenus pauvres ?


Qu'est devenu le temps où la poignée de main et la parole suffisaient ?

Qui ment ? Qui abuse ?



Publié dans Actualité

Commenter cet article

marie-Christine BONZOM BOSC 07/02/2007 03:42

           Mon cher Boubou,
Comme disait je ne sais + quel humoriste :
-"Il faut toujours piquer les sous des PAUVRES.
Certes, il n'en ont pas beaucoup MAIS ILS SONT TELLEMENT + NOMBREUX !!!!
Poutousatoi,
MCBB

Christian 07/02/2007 09:20

La preuve, c'est la CSG que tous payent qui rapporte le plus à l'état.

lasidonie 06/02/2007 23:48

Je te rejoins en tout point, christian, ton énumération des "méfaits de la pauvreté assistée" montrée du doigt comme un des facteurs responsables pour certains des difficultés actuelles me révulse. J\\\'ai été sidérée par les réactions nombreuses abondant dans ce sens, preuve d\\\'une sorte de mimétisme ambiant on a les coupables, donc n\\\'allons pas chercher plus loin, Tout irait mieux si plus de chomeurs bidons,d\\\' immigrés filous, de profiteurs en tous genres qu\\\'on attend vainement chez le toubib parce qu\\\'ils travaillent au noir,de fonctionnaires inefficaces etc...! Reducteur et facile ! Bien sûr on ne peut nier que ces cas existent mais en faire une géneralisation, et surtout manquer de mesure dans le jugement, au point de masquer les autres dérives du tout profit, cela me navre. Bcp perdent confiance dans la politique car la démagogie, le clientelisme s\\\'est généralisé et nous sommes dans un système mondialiste dont il n\\\'est pas possible de sortir. nos futurs représentants prendront-ils en compte ses effets néfastes pour les réorienter autrement ? Le doute actuel me fait craindre une abdication du citoyen, ce qui serait catastrophique. Sujet qui me touche, mes réactions sont donc sans doute brouillonnes !

Christian 07/02/2007 09:18

J'ai compris après le commentaire de Claudiogène  à propos de Poujadisme, que ce sont les commentaires chez JCB, qui me répulsent.

joce 06/02/2007 19:45

Que de vagues aujourd'hui chez Christian ! Coup de gueule et crachin, larguez les amarres !
Plaisanterie mise à part, la politique est parfois bien décevante. Les politiciens s'agitent, parlent mais la misère est au coin de nos rues.
 

Christian 07/02/2007 09:16

Ce sont des vagues que j'ai aimé Joce. Sur la mer, à la voile, par gros temps, les émotions sont fortes.

Plum' 06/02/2007 18:39


Voici la définition exacte de la politique :

La politique est l’organisation méthodique, théorique et éventuellement pratique des actions d’un gouvernement au pouvoir sur des bases conceptuelles définies et finalisées en vue de maintenir l’équilibre social nécessaire au développement optimal et à la cohérence d’un ensemble territorial et de sa population,
ainsi qu’à l’évolution de leurs rapports avec d’autres ensembles gouvernés.

Pouvons-nous encore parler
aujourd'hui "d'équilibre social", de "cohérence" des territoires et de la population ?

Je ne le pense pas et ce qui me désole le plus c'est que bon nombre de mes semblables n'ont pas vraiment l'air conscients de ce qui se passe...

Christian 07/02/2007 09:14

Merci Plum' d'éclaicir le débat sur de bonnes bases

boguy 06/02/2007 17:56

Il faudra bien qu'un jour la politique reprenne le sens d'origine, à savoir la gestion de la "ville" ou du pays au sens noble du terme. Actuellement on voit surtout des arrivistes près à se marcher dessus et surtout aucune vue crédible pour s'occuper du sort de millions d'hommes et de femmes qui partent à la dérive sur notre planète qui, elle même ne va pas très bien ; mais il faut toujours garder un espoir dans le génie humain pour trouver les vrais solutions et réhabiliter le politique .

Christian 07/02/2007 09:13

J'ai bien peur que nous n'ayons plus beaucoup de Génie. Notre situation est trop confortable, on se ramoli et on se leurre sur nos capacités.