Allumer le feu !

Publié le par Christian

fumée
En écrivant ce titre, je me suis mis à le chanter, et de ce fait je pense à Johnny.
Et je vais écrire sur lui alors que je pensais à autre chose.
Au tout début des années 60, à l'école, les jeunes apprentis dont j'étais, nous opposions sur les talents respectifs d'Aznavour et Bécaud. A quatorze, seize ans les Toulonnais chauvins que nous étions mettaient en avant notre Gilbert parce qu'il était né dans la ville.
Puis nous avons découvert les yé yé et s'il y en a un que je n'aimais pas, c'était le Johnny Halliday, et aujourd'hui encore,  dès que je le vois ou l'entends je me renfrogne, et depuis qu'il est en Suisse, je me dis, "qu'il y reste".

Et Brassens ... j'adore !  Je l'ai découvert lors du camp d'été obligatoire que nous faisions dans les Hautes Alpes, accompagnés pendant un mois par nos Professeurs.
Le Dimanche, les turbulents ados du camp de vacances avaient l'après midi libre. Nous avions littéralement squatté l'unique bar du village, ll y avait un juke Box, nous écoutions les disques en glissant les uns après les autres, notre pièce dans la machine.
Les profs arrivent, s'installent. et ...
... Quand on est con, on est con ... (parmis les lecteurs, qui sait insérer des notes de musique ?)
J'entendais pour la première fois cette chanson de Brassens, les paroles me sidéraient !
Elle avait été mise par le plus frondeur des ados à l'arrivée des professeurs. L'élève, discipliné et appliqué que j'étais, était cramoisi. Mais, solidarité d'adolescents, comme les autres, ma main devant la bouche pour cacher les sourires nigauds, on gloussait sur nos chaises.
Quelle honte j'éprouvais.

Tout ça pour enfin vous dire que la fumée qui s'échappe de la cheminée témoigne du feu que j'ai allumé ce soir dans la maison isolée en haut de la colline.
Ce soir Camille arrive, elle se retrouvera comme tous les WE dans sa chambre chaude au cabanon des oliviers,.
Dimanche, son sourire illuminera nos visages.

Publié dans Voyages

Commenter cet article

L U C 23/01/2007 19:13

Brassens, j’ai commencé à l’écouter vraiment lorsque j’ai pu m’offrir mes premiers disques (vinyles !) c’est à dire lorsqu’il avait déjà rejoint le panthéon des Grands Disparus. Puisqu’il n’y aurait plus d’autre chanson nouvelle, j’avais alors décidé de ne découvrir le reste de son œuvre qu’au compte-gouttes. Aujourd’hui encore, ma petite étagère ne contient pas l’ensemble de sa discographie ; je fais durer le plaisir de la découverte…
La jeunesse aujourd’hui mesure mal à quel point les chansons de Brassens étaient osées pour l’époque. Chanter les aventures d’un gorille et d’un « jeune juge en bois brut » était plus courageux il y a 50 ans que de critiquer qui que ce soit aujourd’hui.
L’ex idole des jeunes ne m’agace pas. Je n’ai pas de disque de lui, mais j’aime bien ses standards. Et puis, comme le rappelait Mick Jagger : « Le Rock, c’est trois accords et beaucoup d’énergie. » et de ce côté là, Johnny n’est pas le dernier. Il en faut du peps pour enflammer plusieurs milliers de spectateurs. Peut-être qu’il fait comme la plupart : il se "dope", qu’importe, j’aimerais bien avoir sa pêche sur scène.
Ceci dit, la concentration aussi est une énergie rayonnante, et de ce côté là, c’est Jacques BREL qui remporte la palme. Je ne crois pas avoir vu un autre artiste vivre ses textes avec autant de force.

Christian 23/01/2007 20:34

Il y a de nombreuses différences entre les générations. J'ai attendu d'avoir 14 ans pour écouter un peu de musique en dehors de la TSF. Je n'ai pas "l'oreille" ce qui est tout différent avec mes enfants et les jeunes d'aujourd'hui.

CLAUDE 23/01/2007 08:06

Moi j'aime beaucoup Jean Ferrat, Johnny moyen mais bon au niveau du Texte Brel reste mon préféré. Vous embrasse. J'ai eu une panne d'internet aussi je me rattrappe. Vous embrasse

Christian 23/01/2007 11:26

Vos nombreux passages me ravissent chère Claude.J'aime beaucoup Brel, mais Brassens aura beaucoup plus bouleversé ma vision, ma façon de regarder et comprendre les autres.

sevy 21/01/2007 19:13

bonne retrouvaille avec toute ta famillebonne soiréebisous

Christian 21/01/2007 21:12

Merci Chère Sévy, peut être rendras-tu visite à la tienne ?

Anne-Ma 21/01/2007 16:39

Ah ! Brassens, toute ma jeunesse ;-) -
Un bon feu de cheminée, quelle chance ! Ici, c'est ce qui manque, une cheminée. 

Christian 21/01/2007 21:11

Bonjour Chère Anne Marie, je ne peux pas imaginer que tu n'es pas toute jeune.

bigou 21/01/2007 14:36

Cet article suivi des commentaires m' a beaucoup plu .

Christian 21/01/2007 21:10

Que voilà un air de Bretagne bien vivifiant.