Là étaient les chantiers

Publié le par Christian

laseyne2
Ces palmiers remplacent les grands bâtiments de chaudronnerie, les ateliers de mécanique, les bassins de radoub, les cales de lancement ... où s'affairaient les milliers d'ouvriers des chantiers de La Seyne. On devait y faire ceci... y construire cela... Et ce sont toujours des ... parking où on y plante les palmiers venus d' Orient ...
Mirage ???

Publié dans Voyages

Commenter cet article

boguy 23/12/2006 00:08

Les friches industrielles sont toujours orphelines de l'activité passée. Quand on a connu l'animation de ces chantiers avec tout ce savoir faire qui a disparu il y a de quoi être nostalgique... du travail qui est parti ailleurs !

Christian 23/12/2006 08:15

C'étaient des files innombrables d'ouvriers à pied, à vélo, vélomoteur qui assiégeaient la ville  avant 07h, vers 12h, après 18h.

khassiopée 22/12/2006 23:59

Arrrrgh ! Il n'empêche que même au soleil levant, l'impression est la même ! (Pfff ! on s'en sort comme on peut !)Bisous pleins de rires !

Christian 23/12/2006 08:11

A mon tour bisous pleins de joie pour cette nouvelle journée Khassiopée.

Mathéo 22/12/2006 18:00

Les temps changent mais comme il est dommage que les ouvriers aiment leurs ateliers car alors  ils souffrent de leurs fermetures et cela dans l'incompréhension générale.

Christian 22/12/2006 20:59

Ce fut dramatique pour de nombreux ouvriers des chantiers, ici, simultanément il y eut La Ciota et La Seyne.

Fabrice 22/12/2006 09:21

En fait, j'habite habituellement en région parisienne mais j'ai la moitié de ma famille à Cannes et à  Mougins. On a habité Nice, à Fabron pendant un an il y a longtemps et maintenant, on a acheté un appartement Corniche Fleurie où on vient aussi souvent que possible.
Bonne journée
Fabrice   

fabrice 22/12/2006 00:51

Toujours aussi belles, tes photos :-)
Bonsoir d'un Niçois d'adoption (côté Corniche fleurie) !
Fabrice

Christian 22/12/2006 09:12

Bonjour Fabrice, habites tu à Nice ?