Tal Coat à Toulon

Publié le par Christian

«SOUVENT, je l'accompagnais lors de ses longues promenades dans la campagne. Il me portait sur ses épaules. Il marchait d'un pas rapide. Il stoppait son élan pour ramasser un caillou, un silex. Il reprenait alors sa foulée de demi-course avant de s'arrêter à nouveau pour observer la nature. Il l'englobait de son regard. Il ne faisait plus qu'un avec elle. Moi, j'avais l'interdiction formelle d'écraser ne serait-ce qu'une fourmi...» 

Pierrette , la fille de Pierre Tal Coat puise avec beaucoup d’émotion dans les souvenirs d’une enfance heureuse en Provence ... " suite de l'article

J'étais à Toulon aujourd'hui pour une visite familiale, mais ce fut une journée extraordinaire passée au musée des arts, la dernière journée de l'exposition consacrée à Tal Coat.
Ce nom m'a toujours accompagné, la première fois ce fut lors d'une fête qui m'était consacrée en 1955. Je savais qu'il était artiste, habitait au chateau Cézane à Aix. Dans la famille on ne comprenait pas ses gribouillis, cette peinture qui ne ressemblait à rien. On préférait le voir arriver avec un gateau bien crémeux  plûtot qu'une feuille griffonée, une toile, ou un dessin sur mon cahier d'écolier.
Lorsqu'il s'est installé en Normandie, mes parents lui ayant rendu visite s'étonnaient qu'il puisse consacrer un atelier avec une verrière de plus de soixante dix mètres, encombrée d'une centaine de chevalets  occupés par des toiles.

Les années sont passées, j'ai appris son décés lors de condoléances que m'adressaient les collègues enseignant l'art au Lycée.


Je renouais le contact aujourd'hui en visitant la superbe exposition qui lui était consacrée à Toulon.

Il était de Clohar-Carnoët, le village de mon père en Bretagne. Dans la vieille maison familiale il y avait ses premiers dessins réalisés lorsqu'il avait 20 ans, ils ont tous disparu ...
Parce que ses grigris étaient du gribouillage.


Publié dans J'aime les artistes

Commenter cet article

Nadine 04/09/2006 16:32

Bonjour Christian,
Je vois que l'inspiration est revenue. Tant mieux !
J te souhaite une excellente semaine.
Bises de Trans,
Nadine

Christian 04/09/2006 20:01

Bonne journée et bises chère Nadine.

lumi 04/09/2006 09:46

j'aime bien Toulon et le mont Farron que j'ai grimpé en vélo il ya bien longtemps ...
bonne semaine

Christian 04/09/2006 19:57

Grimper le Faron à vélo, il faut de bonnes jambes et un coeur solide.

ClaudiogÚne 04/09/2006 09:27

Ces gribouillages-là, j'en prends et j'en reprends.Et que tous les pseudos-artistes qui vendent des paysages maritimes à nos touristes aillent se rhabiller, ils ont un coup de crayon, certes, mais, il leur manque cette inspiration divine qu'on trouve ailleurs, chez ceux dont la main n'est qu'outil et pas moteur.

Christian 04/09/2006 19:57

Tu ne l'a jamais dit, mais j'ai la sensation que tu peinds, et, suite à ton commentaire je devrais aimer.

sevy 04/09/2006 07:48

merci de nous faire partager cette histoire bonne journéebisous

Christian 04/09/2006 19:55

Bonne journée Sévy, pas trop difficile la reprise après ce grand voyage ?bisous

khassiopée 03/09/2006 23:32

Gribouillages inspirés en tout cas et toi aussi du coup : tu vois il suffit dun peu de bonheur pour retrouver sa museBisous

Christian 04/09/2006 19:54

C'est tout à fait ça Khassiopéebisous