Est-ce que les mentalités changent ?

Publié le par Christian

Je chamboule l'ordre de mes notes, car hier j'étais à la soirée électorale de Sami Chéniti qui est tête de liste aux cantonales à Nice. Je connais Sami que je côtoie régulièrement au sein de l'association Gauche autrement présidée par Patrick Mottard. bbq
Sami Chéniti  est animateur social, ... mais aussi fin cuisinier, expert en grillades, j'ai pu le constater en compagnie de mon fils, lorsque au vallon, nous étions tous ensemble.
Cette note est à rapprocher de mon séjour à Clermont de l'Oise. Ici à Nice, dans ce quartier populaire au nom de Bon Voyage, j'ai retrouvé la même ambiance que celle du quartier des Sables.
A Clermont, le dimanche, Mohamed Fakallah parcourt le marché, distribue des tracs, s'implique dans tous les événements politiques, il est dans l'ordre : Clermontois, Français, Européen, avec une Europe tournée vers l'Afrique autour de la méditerranée où tant de points communs nous rassemblent.
marché A Nice, Sami Chéniti, anime avec enthousiasme, au sein d'une associations dont il est président, de nombreuses actions d'éducation populaire et culturelle.

Pendant dix ans, j'ai enseigné, en Algérie, en Tunisie, j'ai visité le Maroc où je retournerai une quinzaine de jours en juin. Je garde de ces années passées au Maghreb des souvenirs extraordinaires tant l'accueil, les relations professionnelles, familiales, personnelles étaient chaleureuses.
15 Aout 11J'aime les couleurs de peau qui se déclinent du foncé au clair, en blanc, rouge, jaune, marron, noir, les couleurs se fixent et évoluent avec le soleil. 
Je retrouve, chez les amis de mes enfants qu'ils invitent lorsque papa arrive, la France bariolée. A Clermont dimanche passé, c'était le Laos et le Maroc, un peu de la fac de Nice, installée à Paris.
Quand nos enfants sont éduqués dans la diversité, ils grandissent et continuent leur vie avec le goût des autres, de leurs différences, de leur culture.
invité
Hier, avec Sami Chéniti, c'était la politique. Gauche Autrement et le Modem soutenaient Sami.
Au marché, à Clermont, c'était la politique, le Front de gauche est avec Mohamed Fakhalla.
Cette diversité témoigne d'engagements citoyens, l'humanité est au coeur de leur action.
Cette politique est celle des gens qui se l'approprie, loin des machines à élire qui se disent grands partis. Ces partis au service de quelques politiciens avides, cumulards qui excluent pour rester quelques uns, toujours les mêmes. Cela doit être changé et ne peut se faire qu'en étant sur le terrain avec la population. La danse, la musique urbaine, la peinture sur les murs ...  expriment la violence qui  provient de la discrimination.

Bravo Sami, bravo Mohamed, nous sommes nombreux derrière vous.


Pour voir chaque photo grand format, cliquer dessus et sur + dans flickr

Publié dans Actualité

Commenter cet article

Sami 06/05/2009 17:53

Merci Christian pour ce témoignageNous avons essayé de changer des mentalités et des pratiques ,mais face aux partis politique nous n'avons pas eu les mêmes moyens de communication.J'avais face à moi Nicolas Sarkosi et Vincent Peillon qui soutenaient leur candidats!Cependant, j'ai fais des petits résultats sympa dans quatre bureaux de vote populaire et je suis arrivé troisième dans ces même secteurs!Dans les bureaux du Mont Boron et autres secteurs chics du canton ,j'ai pu mesurer par le résultat plus que médiocre que le racisme été bien présent!Il n'y a même pas eu de report de voix que Patrick et Cael ont eu lors des dernières municipales!Le changement de mentalité n'aura jamais lieu je le crains dans cette ville!

La+Dame+de+Nage 03/05/2009 08:46

Pas vraiment … à mon sens.

Dominique+Boy-Mottard 03/05/2009 01:59

C'est bien ce rapprochement entre deux villes et deux hommes... Cela donne de l'espoir.