L'eau douce

Publié le par Christian



Le forum mondial de l'eau se tient à Istamboul.
J'en ai fait deux lectures, l'une là et l'autre ici.
Ce sont deux approches différentes, l'une est plus percutante que l'autre.
Je constate que souvent, les billets qui m'apportent les informations où j'apprends et découvre sont écrits par les auteurs que l'on qualifie de gauchiste.
Ces blogs ne sont pas en lien chez moi, mais je les consulte régulièrement par un agrégateur de flux RSS.
Je les parcours de plus en plus, leurs idées me gagnent, en moi la révolte gronde.
Je ne dois pas être le seul.

Il faut se méfier de l'eau  qui dort, attention aux tempêtes !




Publié dans Actualité

Commenter cet article

Dominique Boy-Mottard 24/03/2009 02:01

Curieux cheminement Christian...

Christian 22/03/2009 19:41

Chère Joye, il n'y a qu'une Américaine pour oser un commentaire sur les gauchistes ?Le suis-je ? Je ne sais pas !Toutefois, j'aime leur révolte, leur façon radicale de s'opposer et de choquer. Ce que je ne sais ou n'ose pas faire.Aux Européennes je voterai pour le Front de gauche. La dernière fois j'ai voté oui. En juin je serai l'allié de ceux qui ont voté non.Je reviendrai sur ce sujet, j'essaierai d'expliquer ce qui se passe en moi.

joye 22/03/2009 15:39

Si tu n'es pas gauchiste quand tu es jeune, c'est que tu n'as pas de coeur.Si tu n'es pas gauchiste quand tu es vieux, c'est que tu n'as pas de tête.(Pour adapter une vieille citation de quelqu'un dont j'ignore le nom)

L U C 20/03/2009 16:02

Ce problème de la corruption, rapporté ici par le journal LE MONDE, n'est pas nouveau.On peut dire que c'est un phénomène qui a pris de l'ampleur au fur et à mesure de l'émancipation des états africains :L'Occident ne pouvant plus gouverner directement - donc exploiter - les pays du tier-monde, il a donc mis en place un système pyramidal de corruption à tous les niveaux : On paye un gros dessous de table à un dictateur, en échange de quoi on continue tranquillement de piller les ressources de son état, nécéssaires au bon fonctionnement des économies capitalistes.C'est sûr, là, je taille un portrait à la serpe, mais c'est en gros comme cela que fonctionnent pas mal de choses en Afrique : une corruption africaine, orchestrée depuis l'extérieur, notament par des pays organisateurs du Forum Mondial de l'Eau.