Les Instits

Publié le par Christian

Ce matin, je ne savais pas si j'allais écrire.
Je commence souvent par la lecture, la note de Sarah m'a embarqué chez un instit de 86 ans.
Et j'ai lu, ...
Je découvrais Paul le Bohec, j'ai continué à le lire, ne pouvant plus m'arrêter.
Ce fut, un grand bonheur. Je vous laisse découvrir.


Publié dans Actualité

Commenter cet article

joce 21/12/2008 18:42

Merci pour cette découverte ! J'aime ces vieux instits dont l'âme reste chevillée à l'école.

Djeannot 14/12/2008 19:40

Kikou.Une semaine alsacienne, hors les marchés de Noël bien sur, et me voilà en retard de lecture. Rodheillac et sa "raille", le coin n'a pas beaucoup changé, la nostalgie non plus. Les lentilles poussent afin de nous permettre de faire une belle crêche verdoyante alors que, paradoxe, on simule la neige. magie de la Noël.
Il n'y avait de brume au-dessus de la maison des collines lorsque nous nous sommes posés à Nice. De la neige plein les Alpes pour ceux qui apprécient les plaisirs de la glisse. (Pas mon truc) Et enfin l'instit....Ah nos instits, as tu lu la nouvelle que j'ai tracé dans "Les Minots" à propos de Mr Fabre...respects MONSIEUR FABRE. Dire qu'avec ce certif on apprenait tant de choses. Tout se perd, surtout la cultureBonne soirée Kikou, je me suis (un peu) rattrappé.

Louis-Paul 14/12/2008 19:13

Nous avons donc la même instit...Je te vois bien devant et bon élève et moi un peu rêveur près du radiateur. Mais la Dame "gronde" si gentillement que c'est sûr, un jour, j'aurais 20/20 en dictée!

Sar@h 14/12/2008 16:07

J'eus préféré que tu répondes à mon courriel … J'ai une note toute prête dans ma tête !Je ne suis pas "freinétique". Ma démarche se situe autrement … Mais j'avoue que c'était un grand bonhomme, on en croise quelques uns comme ça dans sa scolarité …A quoi reconnait-on un grand ? Quand tu retrouves sa trace quelques années plus tard, son adresse courriel est en libre accès.

Fauvette 14/12/2008 15:33

Merci Christian, tu nous fais partager de belles découvertes. Un régal oui.Bon dimanche.