Des mots sans photo

Publié le par Christian

Avoir le temps, ne rien faire, c'est prendre le temps de penser . La météo agitée me laisse le temps ces jours, ayant épuisé les images de l'APN, c'est dans ma tête que je les retrouve. Nombreuses sont les photos que je n'aurais pas prises. Les mots sont là pour les faire surgir.

En tête à tête avec mon papa, nous avons beaucoup parlé, lui a beaucoup parlé, je voulais l'entendre, j'aime l'écouter et je sais où il faut appuyer pour qu'il se lance.
Après avoir lu ceci, puis hier , et aujourd'hui ici, je vais essayer de faire court.
Trois jours  en tête à tête c'était; deux diners, trois petits-déjeuner et deux déjeuners avec Camille. Je n'étais jamais resté aussi longtemps avec lui. On s'est partagé les tours de vaisselle, il avait préparé tous les repas, refusant le restaurant et m'obligeant à remporter la charcuterie et les fromages, quels merveilleux moments passés chez lui,  je les goûte encore. Il était heureux papa, parce que pour maman tout s'est parfaitement déroulé, l'opération réussie.

Je l'ai toujours entendu dire à ses enfants de marcher droit. C'est sa droiture que je retiens pour le caractériser.  Anne Marie m'en donne l'occasion. Pour me situer par rapport à lui, il est la ligne droite, je suis la courbe. Et mes pensées de divaguer autour de la ligne  et ses circonvolutions. Afin de ne pas me laisser submerger par les images qui partent de la géométrie que j'adore, ... en passant par la politique de droite ou plus gauche ... Je termine par celle de mon papa, qui, tel le tuteur tanqué en terre, soutient les liserons qui autour de lui s'enroulent.


Publié dans Familial

Commenter cet article

Fauvette 06/11/2008 19:12

Beau billet tendre et doux.

joce 05/11/2008 12:03

Mon père est parti voilà quelques années et il me manque.J'ai vécu près de lui sans vraiment le connaître... Il parlait beaucoup. Il aimait raconter de nombreuses histoires mais il ne dévoilait jamais ses pensées.J'envie ta complicité avec ton père ! Bises Christian. Merci pour tes visites.

Anne-Ma 04/11/2008 22:42

Je suis heureuse que tu puisses partager tout ça avec ton père. :-)Le mien est décédé quand j'avais 9 ans et je crois (enfin, j'en suis sûre) que je ne m'en suis jamais vraiment remise.

framboise 04/11/2008 21:13

Les pères sont à l'honneurs sur les blogs aujourd'hui.Descriptions différentes mais sur fonds d'amour et de complicité.Comme nous les aimons!!!bises

Claudio 04/11/2008 21:08

Tout ce que j'ai à dire Christian, c'est que tu as de bonnes lectures Et j'ajouterai que tu prouves que le lien est plus important que l'âge. Ce rapport fils/père est le même à tous les âges.