Poisson

Publié le par Christian


Elle était facile cette chronique du 1° avril, tenir jour après jour pour dire quelque chose ne sera pas facile.

Enfants, à la veille du 1°, nous nous appliquions à bien dessiner et découper à l'avance ces poissons papier dont nous savions qu'ils se promèneraient dans le dos d'une grande personne.
Quelle était grande cette joie lorsque nous arrivions furtifs derrière mémé qui se laissait accrocher  tous les poissons de ses quatre petits enfants.
Elles partait alors au marché  très fière d'avoir été la cible de ses petits, dont elle mesurait l'amour qu'elle leur portait au nombre de trophés accrochés dans son dos.

Publié dans Actualité

Commenter cet article

Christian 03/04/2006 07:42

Chers Orel et petit Carpette, que voilà des messages bien plaisants.Merci

Oreli6 02/04/2006 12:28

J'aimes beaucoup ces photos aquatiques, et un peu surnaturelle en même temps c'est l'impression que ça me donne en tout cas!j'aime beaucoup

Carpette 02/04/2006 11:39

super tes photos....passe une bonne journée. bisous

flo 01/04/2006 20:51

C'est en consultant ce matin, ce beau petit poissondans l'eau turquoise que je me suis souvenue que nous étions aujourd'hui le 1er avril. A la bibiothèque ce matin, j'y ai vu des enfants. Et, je me suis souvenue de la grand-mère. Qu'est-ce que j'ai fait? J'ai dessiné sur une feuille de papier qui se trouvait à la poubelle un poisson. J'y ai mis un bout de scotch et je suis allée vers ces enfants et une toute petite me tournait le dos. Je lui tapotte sur le dos et lui dit "ça va?"
Mon poisson était collé.
Il est resté collé pendant 5 bonnes minutes. Et un autre enfant le décolle. La jeune fille le garde dans sa main. La dame qui assurait l'atelier "bébé lecteur" lui dit: tu sais ce qu'il y a d'écrit? Elle lui lit "bonne fête". La jeune fille m'a fait le plus beau des sourires.

Christian 01/04/2006 20:02

En plus c'est tellement vrai.Nous adorions notre grand mère et grand père. Nous avons toujours vécu (dans une véritable ferme provençale) parents, grands parents et enfants ensemble. Mon père était dans la marine marchande, il partait pour des voyages qui duraient 1,2,3 mois, voire plus.Ma mère ainsi n'était pas seule, et quelle joie quand le papa arrivait !