L'Europ! l'Europ! L'Europ!

Publié le par Christian

parc
En parler, sauter sur sa chaise; ça peut faire rire,  en ce qui me concerne, l'Europe j'en ai pris conscience dans les années 70, lorsque j'étais en coopération en Algérie et Tunisie. Dix années passées hors de France, vous font voir le monde autrement. Après la guerre d'Algérie, la présence des Russes, Américains et Chinois en Afrique du Nord était une concurrence à la présence Française qui se poursuivait et qui était taxée aussi de néocolonialisme. Je me sentais plus solide quand nous nous retrouvions avec les Belges, les Italiens et, les Tchèques, Polonais, Hongrois, et Suisses !  On s'unissait en nous disant Européens face aux représentants des autres continents.
Après la chute du mur de Berlin, je suis allé travailler pendant trois années en Pologne, Tchéquie, Hongrie. Les étudiants de l'université Niçoise de Sophia Antipolis, originaires d'Europe Centrale m'accompagnaient lors de nombreux voyages que j'ai effectué là bas. Quelques uns y ont créé leur entreprise dont les noms s'inspirent de notre massif l'Estérel.
En France, j'ai eu a organiser une formation  auprès des Assistantes sociales, c'était en 199?. Le but étant de les préparer aux flux migratoires en provenance d'Europe Centrale. Par avance, nous savions qu'elles seraient inévitablement confrontées à l'arrivée des ressortissants de l'Est.
Les intervenants couvraient tous les pays de la Pologne au Kosovo dont ils étaient originaires. Deux éminents enseignants de la Faculté de Droit, dont Patrick MOTTARD; canalisaient les interventions.
Ce fut la formation la plus enthousiasmante que j'ai eu l'honneur d'organiser. Pendant les nombreuses séances nous avons compris combien l'histoire de l'Europe est notre histoire.
Les femmes, les hommes, l'histoire de leur pays, leur culture immense, leur vision et la notre confrontées font l'Europe que l'on aime, que l'on vit, celle dont le coeur est humain.strasbo2
Mon intervention ici, veut être un témoignage. Au milieu des années 90, j'ai connu Patrick, je ne savais pas qu'il faisait de la politique, mais je savais qu'il connaissait bien l'Europe Centrale.
Ses interventions témoignaient de son savoir, mais surtout de ses nombreux contacts toujours vivaces avec les gens de ces pays. Je peux affirmer qu'il intervint bénévolement, ce qui aida bien la jeune société organisatrice dont j'étais un  responsable.
Si je parle ainsi de Patrick, c'est parce qu'il a été candidat à la Municipalité de Nice, qu'il l'est encore aujourd'hui, et que l'Europe est au coeur de son programme. D'autant plus que Nice se veut devenir capitale Européenne de la Culture.
 
J'ai conduit de nombreux projets Européens, mon regret, est de constater qu'après quelques subventions, il n'y a aucun suivi; on  parle de développement durable, mais comment se met en place cette durabilité ?
Que deviennent ces actions conduites en partenariat avec les Allemands, les Italiens, les Suisses; ces projets qui font naître tant d'espoirs et finissent dans le fond d'un placard ?
Avec l'Europe, à Nice, je sais qu'avec Patrick MOTTARD, ce sera autrement.


Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

boguy 17/12/2007 23:14

Emouvant et optimiste ton témoignage Christian. Je souhaite que tes voeux pour le devenir de cette belle ville puissent se réaliser pleinement.

Clotilde 17/12/2007 07:46

Très beau témoignage! C'est absolument vrai que Patrick ne fonctionne pas par mode mais par attachement profond et durable, c'est ce qui fait la force de ses engagements.Par contre, mais enfin, où étais-tu passé? Je t'ai raté pendant l'apéro!

Christian 17/12/2007 09:06

Je suis arrivé tard et parti trop vite ! La prochaine fois je prendrai le temps. Car c'est un privilège d'échanger avec lepoissonzebre.

Claudiogene 16/12/2007 15:38

Alors les photos, c'est le Lycée du Parc Impérial à Nice et le Palais de l'Europe à Strasbourg.Ah ! C'était pas un jeu ? désolé.Ceci dit, ton article est excellent. Plein d'humanité comme toujours. Et même si de mauvaises langues se permettaient de relever 4 fois "Patrick Mottard" dans le texte c'estr suspect, nous savons, nous, la valeur de ta sincérité.Tu me fais plaisir Christian. Merci pour nous.

Christian 17/12/2007 08:32

Nice; Strasbourg ... Utopia 3000 réalisée au Lycée "Les Palmiers", qui a volé en Suisse et dont la photo (que je n'ai pas) décorait un calendrier Strasbourgeois ... sont des souvenirs vivaces qui resteront dans la mémoire  d'adultes aujourd'hui, qui habitent toujours l'Ariane. Quand je pense que cet aérostat, capable de porter haut l'image de Nice, pourrit dans une armoire du Lycée.