Tout un programme

Publié le par Christian

Il est à Nice une bataille qui oppose dans chaque camp les champions de la droite et deux Patrick du parti socialiste local.
Je  soutiens Patrick Mottard que j’ai connu professionnellement parce qu’il enseigne à la fac de droit à Nice.

 

J’adhérais pour la première fois à un parti politique en prenant il y a trois ans « la carte du PS ». J’avais la prétention de penser que l’on pouvait efficacement agir de l’intérieur d’un système mieux qu’en restant un observateur critique extérieur. Je le pense toujours, mais j’avais oublié que pour être efficace, il faut beaucoup donner et mes nombreuses occupations à la campagne et ailleurs ne m’en laissent pas le temps ni l’envie.

 

Toutefois la présence à diverses réunions m’a permis d’observer.
De ce que j’y ai vu, je ne parlerai que de l’affrontement entre le premier secrétaire Patrick Allemand qui est vice président du Conseil Régional et Patrick Mottard qui est l’opposant au Maire de Nice à la tête de Nice plurielle.
Je précise et cela pour moi est important, l’un vit de son salaire d’enseignant, l’autre des émoluments de ses fonctions politiques.

 

En deux années, ce que j’ai observé des deux chefs,  c’est qu’ils se sont toujours croisés; quand l’un est à la tribune, l’autre est au fond de la salle, et vice versa. Ils se sont toujours regardés en chien de faïence, mais jamais je n’ai assisté à un travail d’équipe.
Je pense que le travail du premier secrétaire consistait à marginaliser son concurrent interne et à s’entourer d’une cour de militants, ses fonctions au Conseil Régional le lui permettant. Les  confrontations et affrontements ne se faisant qu’à travers des blogs qui fleurissaient et fleurissent pour mieux faire valoir ou déstabiliser l’un ou l’autre.

 

De quoi est-il question aujourd’hui ? D’exclure du PS celui qui est désobéissant et ceux qui le soutiennent en ne se pliant pas aux ordres !
S’il ne fallait s’appuyer que sur les votes des militants des partis pour décider, déjà qu’ils ne sont pas nombreux et que l’échantillon ne représente pas les votants. Qui restera-t-il ?
Si comme conclue Jef
"Le Parti Socialiste jette les bases de sa rénovation par l’exclusion de ceux qui n’ont pour guides que leurs ambitions électorales".

 

Si à cela vous ajoutez ceux qui les soutiennent ! Il y en aura de moins en moins dans les « partis »

Alors, je ne redeviendrais qu’un observateur extérieur ?

 

Mais non, je ne veux pas laisser quelques uns, toujours les mêmes, décider entre eux, exclure ceux qui les dérangent pour mieux se partager le « gâteau ».
Et cela ne se passe pas qu’à Nice.

 

Mais pourquoi la Politique m’intéresse ?

Publié dans Actualité

Commenter cet article

sevy 01/11/2007 09:10

la bataille des Municipales promet d'être serrée aussi par chez moi.bonne journée ChristianJ'espère te voir un de ces jours à Lille ....

Claudiog�ne 18/10/2007 07:18

Un lire Le billet de bon sens : http://radioscopies.blogspot.com/

Claudiog�ne 17/10/2007 12:42

A Christian : Parce que, naïfs que nous sommes cher Christian, nous pensons encore que pour mettre l'humain en haut de la pile, ça passe par la politique. Restons naïfs, Christian, restons naïfs.Mais je suis comme toi, tu le sais, j'ai choisi celui qui me parait être le plus authentique, le plus humain, celui qui a tout simplement une vraie personnalité. C'est pas un scoop, je soutiens Patrick Mottard.A Jef : sauf qu'un terrain de rugby c'est tout petit, même minuscule, sur un le globe de la vie. (et bougrement mal entretenu).

Jef 17/10/2007 11:53

Au rugby, si les affrontements peuvent quelquefois être violents, il y a un arbitre et des règles, les cartons jaunes et rouges, quelle que soit la qualité des joueurs.Il en est heureusement de même au PS.